salle de bain zero waste zero déchet - sans objets et sans déchets

5 conseils zero waste pour réduire ses déchets dans la salle de bain

Comme dans la cuisine, il est facile de réduire énormément ses déchets dans la salle de bain, avec un peu de bon sens, un soupçon de bonne volonté, et quelques conseils à appliquer au quotidien. Pour commencer votre transition zéro déchet, je vous propose aujourd’hui 5 astuces beauté et hygiène pour une salle de bain minimaliste et responsable.

Conseil n°1 : Regardez ce que vous jetez

Pour commencer cette démarche de réduction de vos déchets, je vous propose dans un premier temps d’être attentif(ve) à ce que vous jetez : cotons tiges, cotons à démaquiller, brosses à dents usées, flacons en plastiques de gel douche / shampoing / après-shampoing, lingettes, … Pour ma part, j’avais moins conscience que dans la cuisine de tous ces déchets car les produits sont « à rotation plus lente ». Dans la cuisine, on jette tous les jours des tonnes d’emballages alors que dans la salle de bain, les produits peuvent durer 6 mois.

Regarder ce qu’on jette, c’est également un bon moyen de se fixer un objectif ambitieux de réduction des déchets : par exemple, se dire « OK dans un mois je veux une poubelle à moitié vide ». Après avoir dressé le bilan de vos déchets, vous allez pouvoir passer à l’action ! L’avantage, c’est qu’il existe aujourd’hui des alternatives plus écologiques à presque tous les produits qu’on utilise classiquement dans une salle de bain.

Conseil n°2 : Des produits multi usages et naturels

Pour une salle de bain minimaliste et plus responsable, optez pour des produits multi usages et naturels. Par exemple, la fameuse huile de coco pourra remplacer : votre crème pour le corps, votre démaquillant, votre masque pour les cheveux et même votre déodorant ! L’huile de coco, en plus d’être un produit 4 en 1, s’achète facilement en vrac. L’huile de coco fait fureur sur les réseaux sociaux, et apparaît comme l’alternative idéale à l’huile de palme par exemple. Mais attention, choisissez bien une huile bio et vegan. Car non, l’huile 100% végétale n’est pas toujours vegan… Je vous conseille à ce sujet la lecture de l’article du blog La Coquette éthique.

Conseil n°3 : Oubliez le jetable et acheter durable !

En fait, dans la salle de bain, ce n’est pas tant le volume de déchets qui est impressionnant, contrairement à la cuisine par exemple, mais c’est surtout la répétitivité du geste de jeter. D’ailleurs, on ne compte plus sur Youtube les « routines » beauté, nettoyage, make-up, etc. qui montre bien que nous reproduisons sans cesse les mêmes gestes, et du même coup les déchets qui leur sont associés. Nous associons en plus l’hygiène au « jetable », comme si c’était plus propre de s’enduire de plastique avant de le jeter, que de laver tout simplement des objets en tissu.

Mon conseil : réinterrogez-vous sur tous les éléments jetables dont vous vous servez et demandez-vous s’il n’existerait pas une alternative meilleure pour votre santé et pour l’environnement. On ne compte plus les polémiques à ce sujet : cotons à démaquiller blanchis au chlore (avec lesquels vous vous frottez les yeux et le visage, voire la peau de votre enfant), tampons hygiéniques farcis aux polluants toxiques, … La liste est longue et inquiétante.

Pourtant, pour tous ces produits jetables et potentiellement dangereux, il existe des alternatives tout aussi efficaces et bien plus saines. Les femmes peuvent remplacer les serviettes et tampons hygiéniques par la fameuse « Cup » (impressionnante au début, je reconnais). Vous pouvez investir dans des cotons bio réutilisables, à laver à l’infini. Et revenir à votre vieil ami le gant de toilette, qui remplacera bien d’autres produits : je l’utilise pour finir de me démaquiller après m’être enduite d’huile de coco, en remplacement de lingettes, … Et je le passe en machine en même temps que nos serviettes de toilette.

Conseil n°4 : Du solide plutôt que du liquide

La plupart des produits que vous utilisez sous forme de liquide existe en version solide : shampoing, savon pour le corps et même dentifrice ! A la clé, moins d’emballages plastiques et des économies, car ces produits durent bien plus longtemps.

Cette transition est peut-être la plus compliquée car c’est un vrai changement d’usage, mais gardez en tête que ces produits sont tout aussi efficaces que leurs cousins liquides. Le must, c’est de les fabriquer soi-même (je n’ai pas encore franchi le pas…) comme sur la chaîne de Naturellement Lyla qui propose de fabriquer ses produits à partir d’ingrédients naturels. Pour les transporter, il suffit de les enfermer dans une petite boîte et le tour est joué.

Au cas où vous ne seriez pas assez motivés pour les fabriquer vous-mêmes, vous pouvez les acheter en ligne sur Mademoiselle Bio ou sur Ecco Verde !

Conseil n°5 : Jeter oui, mais pas à la poubelle !

On a beau utiliser des gants de toilette, des produits solides, de l’huile de coco pour se démaquiller… Il y a toujours quelques déchets récalcitrants dans la salle de bain ! Y a un moment, je ne vais pas manger mes ongles pour réduire mes déchets, ou recoller mes cheveux (au grand désespoir de mon conjoint qui n’en peux plus des cheveux dans la douche…). Et bien pour tous ces déchets organiques, saviez-vous qu’ils peuvent aller au compost ? C’est toujours ça de moins dans votre poubelle de déchets ménagers…

Autre déchet compostable de la salle de bain : la brosse à dents en bambou qui en plus est toute douce pour les dents. Vous en trouver pour trois fois rien en boutique spécialisée comme Hakuna Taka ou sur Amazon.

De mon côté, j’ai trouvé des alternatives à presque tous mes anciens produits hygiène et beauté, sauf le fil dentaire, le parfum et les cotons tiges (de toute façon je termine mon paquet actuel et je ne compte plus en utiliser…). Et vous, où en êtes-vous de votre démarche zéro déchet dans la salle de bain ?

2 réflexions sur “5 conseils zero waste pour réduire ses déchets dans la salle de bain

  1. Bonjour, votre article est très intéressant ! J’utilise moi-même des cotons démaquillant réutilisables : cela permet de faire des économies car il suffit d’un lavage en machine pour qu’ils soient propres et aussi de moins polluer. Très bons conseils dans cet article.

    J'aime

    • Merci beaucoup 🙂 J’ai vu pas mal d’avis positifs sur les cotons réutilisables, mais pour ma part je n’en ai jamais vraiment eu besoin : un peu d’huile et hop tout est parti !

      J'aime

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s