Capsule wardrobe / garde-robe minimaliste - sans objets et sans déchets

Comment constituer une capsule wardrobe ? Un tour dans ma garde-robe minimaliste…

Aujourd’hui, j’ai décidé d’aborder un sujet qui faisait fureur dans la blogosphère il y a quelques temps : la capsule wardrobe, ou garde-robe minimaliste. La mienne, elle tient dans une valise et comporte 35 éléments au total.

Pour certains c’est très minimaliste, pour d’autres c’est carrément la débauche. En tout cas, pour moi c’est le bon nombre ! C’est un équilibre qui a varié au fil du temps : j’ai vécu une partie de ma vie d’étudiante avec 1 pantalon et 3 t-shirts, aujourd’hui j’ai bien plus, peut-être que je simplifierai à nouveau dans quelques temps…

Mon dressing tour, ou ce que j’ai dans ma garde-robe minimaliste

Vous le savez sans doute déjà, mais l’idée c’est de penser à vos vêtements comme un ensemble et non pas pièce par pièce, et de privilégier la qualité à la quantité. Des vêtements que vous aimez, qui vont bien ensemble, et en nombre limité pour que vous puissiez passer le minimum de temps et à d’argent à choisir vos habits. Une garde-robe minimaliste c’est pour moi beaucoup d’argent économisé, de la tranquillité, et une vision plus complète et globale de mon dressing.

Mes vêtements font beaucoup pour moi : ils m’habillent, ils renforcent ma confiance en moi, ils font partie de mon identité. Les traiter proprement, leur donner une belle place avec de l’espace dans un placard bien rangé, c’est important et c’est une manière de les remercier pour ce qu’ils m’apportent au quotidien. Ne pas entasser des habits froissés dans une armoire blindée, c’est aussi respecter le travail de tous ceux qui les ont conçus, fabriqués et acheminés jusqu’à vous ou jusqu’au magasin dans lequel vous les avez trouvés.

Pour ma part, dans ma garde-robe, on trouve :

  • 1 manteau
  • 4 vestes, que je porte uniquement au travail
  • 3 chemises
  • 11 hauts (je n’avais pas rĂ©alisĂ© que j’en avais autant, c’est fou)
  • 2 pull lĂ©gers, en fait le mĂŞme en deux couleurs diffĂ©rentes
  • 3 robes, dont 2 robes d’étĂ© et 1 robe de soirĂ©e
  • 2 combi short
  • 3 jeans (1 bleu, 1 noir et 1 gris)
  • 2 pantalons pour le travail (1 gris et 1 noir)
  • 2 sacs Ă  main
  • 2 ensembles sport / pyjama (1 legging et 1 dĂ©bardeur)
  • Je n’ai pas comptĂ© les vĂŞtements et accessoires saisonniers, Ă  savoir 2 maillots de bain, 1 Ă©charpe, 1 paire de gants, mes vĂŞtements de ski (1 polaire, 1 sous-pull et 1 paire de chaussettes) et 2 shorts de plage. Et j’ai Ă©galement 7 paires de chaussures, dont 3 sont des cadeaux que j’ai reçus : 1 paire pour le sport, 2 pour l’hiver, 1 pour l’Ă©tĂ©, 1 paire de talons et 2 paires de baskets de ville.

Dans l’ensemble, je ne suis que partiellement satisfaite de ma garde-robe minimaliste. En fait, avec moi, c’est toujours la même histoire : j’achète des vêtements de basse qualité car je trouve ça horripilant de mettre autant d’argent dans une pièce, quelle qu’elle soit. Puis, évidemment, je te le donne en mille Emile, ça vieillit mal (en fait vieillir est un bien grand mot puisqu’en gros dès le deuxième lavage c’est moche) et ça ne me plait plus.

Mais comme on ne va quand même pas céder aux sirènes de la fast-fashion et s’acheter des nouveautés tous les mois, je les garde jusqu’à usure complète du vêtement (je vous rassure, vu la qualité, le processus est assez rapide et dure en moyenne un an). Et on recommence ! Donc, ma bonne résolution, à partir de tout de suite – pourquoi attendre l’année prochaine – c’est de m’acheter des vêtements de bonne qualité et responsables, tant sur les modes de fabrication que sur les matériaux utilisés !

6 conseils pour réussir votre capsule wardrobe ou garde-robe minimaliste

  • Commencez par un mĂ©ga tri de votre garde-robe actuelle. LĂ , je suis dĂ©solĂ©e, mais c’est une Ă©tape ob-li-ga-toire. Il existe plusieurs procĂ©dĂ©s pour vous guider dans cette tâche fastidieuse. Tout d’abord, la cĂ©lèbre mĂ©thode KonMari : vous rassemblez tous vos vĂŞtements par type (pantalons, chemises, …) puis vous les prenez un Ă  un dans vos mains et vous dĂ©terminez si le vĂŞtement en question vous apporte de la joie ; si oui, on garde, si non, on s’en dĂ©barrasse. Vous pouvez Ă©galement faire le tri en mettant dans un sac les vĂŞtements que vous ne portez jamais, attendre ensuite quelques semaines pour voir s’ils vous manquent, et les donner si ce n’est pas le cas. Quelle que soit la mĂ©thode que vous choisirez, il faudra rĂ©pĂ©ter l’opĂ©ration très souvent pour que votre capsule wardrobe soit optimale !
  • Choisissez quelques couleurs qui vont très bien ensemble afin d’assortir tous vos habits entre eux et multiplier les combinaisons possibles. Pour ma part, c’est majoritairement noir, gris, blanc et bleu. Mais je ne me limite pas, comme je vois dans certains dressings, Ă  trois couleurs : j’ai un peu de rose, du jaune, et mĂŞme du rouge.
  • Dites NON Ă  ce magnifique vĂŞtement qui ne va avec rien de votre garde-robe actuelle. Parfois, il m’arrive d’entrer dans un magasin et de flasher sur une pièce qui ne ressemble pas du tout Ă  ce que je porte d’habitude. Une robe rouge, un pantalon Ă  motifs… Parfois je craque (et je regrette), mais le plus souvent il me suffit de me rĂ©pĂ©ter que si ça ne ressemble Ă  rien de ce que j’ai dĂ©jĂ  c’est pour une raison simple : ce n’est pas mon style et je le porterai jamais. Mon conseil : ne l’achetez pas !
  • Demandez-vous : est-ce que j’en ai vraiment besoin ? C’est un conseil très classique mais redoutablement efficace. Personnellement, j’ai un petit faible pour les bottines noires. C’est comme ça, toutes les dĂ©viances sont dans la nature. Dès que j’en vois une paire, je me trouve toutes les excuses du monde Ă  base de « j’en n’ai jamais eu des comme ça », « oui, mais celles-ci sont parfaites, donc je peux les acheter et donner les autres » ou quand vraiment je suis Ă  bout ça se termine en « Oh ça va, je travaille tous les jours c’est bien pour m’acheter des choses ». NON, Non, non. Ce n’est pas pour ça que je travaille, je n’ai pas besoin de chaussures, et une chaussure ça ne peut pas ĂŞtre « parfait ». Donc on respire, on se met un challenge mental dans la tĂŞte (« si j’en ai toujours envie dans un mois j’irai me les acheter ») et ça passe tout seul.
  • Faites-vous plaisir ! Parfois, on n’a pas vraiment besoin d’un vĂŞtement, mais on en a terriblement envie. Vous savez quoi, achetez-le ! S’habiller, c’est fun et ça nous permet de nous sentir belle/beau. La course au minimalisme n’a aucun sens, ne soyez pas obsĂ©dĂ© par cette compĂ©tition qui consiste Ă  avoir toujours moins. Moi j’ai dans ma garde-robe une paire de chaussures Ă  talons que je n’ai mis pour l’instant que deux fois, lors de mariages (mĂŞme moins, parce que j’avais tellement mal aux pieds qu’elles n’ont pas encore fini une seule soirĂ©e !!). Mais je les garde et je ne regrette absolument pas cet achat : ce sont des beaux objets, et quand je les mets je me sens bien !

Et vous, êtes-vous intéressés par ce concept de capsule wardrobe ? Où en êtes-vous de votre chemin vers une garde-robe plus minimaliste ?

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte WordPress.com. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Google+. DĂ©connexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Twitter. DĂ©connexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez Ă  l'aide de votre compte Facebook. DĂ©connexion /  Changer )

Connexion Ă  %s